Quelle faim damnée!

Article : Quelle faim damnée!
29 décembre 2013

Quelle faim damnée!

Quelle faim damnée !

Oh là là !!! Le rapport 2013 sur la faim dans le monde est effrayant ! Les gens sont sous-alimentés sur notre planète. C’est une fin d’année qui fait froid dans le dos, alors je me demande : Va-t-on bouffer en 2014, 2015 et 2035 ? Le Cameroun, mon pays, s’en tire avec 13% de taux de prévalence de sous-alimentation. Cela m’écœure, puisqu’à l’observation des nombreuses poubelles autour de ces fêtes de fin d’année, on se dit, quel gâchis ! Ceux qui hypothèquent leurs salaires du mois de Janvier au profit d’une semaine de folie à coups de réveillons et de boissons à profusion ont-ils pensé à ces nombreux enfants qui ont arpenté les rues de Yaoundé à la recherche d’une simple pitance ?

Tableau de la situation de la faim dans le monde
Pays
 CamerounDonnées
Population totale20.5million
Nombre de personnes sous-alimentées2.7million
Prévalence de la sous-alimentation13.3%

 

 

 

Pendant que le Cameroun est à 13,3%, des pays africains comme l’Afrique du Sud et le Ghana sont à moins de 5%. Voilà à coup sûr des pays qui vont dans le sens de l’émergence. Mais comment expliquer ce chiffre du Cameroun face au Mali qui a connu deux crises majeures : La crise du Sahel et la guerre du Nord. Il nous semble que le Mali est moins agricole que le Cameroun, mais pourtant il n’est à 7,3% de prévalence. Par contre, chez nos voisins de la RCA, la guerre de cette fin d’année n’est pas là pour arranger les choses : 28,2%. C’est la catastrophe !

Tableau de la situation de la faim dans le monde
Pays
GhanaDonnées 
Population totale25.5million 
Nombre de personnes sous-alimentéesnsmillion 
Prévalence de la sous-alimentation<5% 
République CentrafricaineDonnées 
Population totale4.6million 
Nombre de personnes sous-alimentées1.3million 
Prévalence de la sous-alimentation28.2% 
MaliDonnées 
Population totale16.3million 
Nombre de personnes sous-alimentées1.2million 
Prévalence de la sous-alimentation7.3% 

Situation de la faim ds le monde

Et pourtant, d’après les chiffres publiés par la FAO, en 2011-2013, 842 millions de personnes dans le monde, soit près d’une personne sur huit, souffraient de faim chronique, c’est-à-dire qu’elles ne recevaient pas assez de nourriture de façon régulière pour mener une vie active. Ce chiffre est inférieur aux 868 millions de personnes dans cette situation en 2010-2012. Depuis 1990 -1992, le nombre total de personnes sous-alimentées a baissé de 17 pour cent.

Cela pourrait paraitre une bonne nouvelle, mais à la vérité, c’est la consommation qui galope, et à ce jeu là, seuls les commerçants trinquent. Les vendeurs de poulets à Yaoundé ont doublé, voire triplé leurs prix. Comme on dit chez nous : « C’est un nouveau poulet » ? Vraiment ! Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les fêtes de fin d’année ? Qui a eu cette idée de provoquer la pénurie et l’inflation des produits comme l’oignon, la tomate, les tubercules, etc. La consommation augmente peut-être mais les gens ont faim. Ils ont surtout faim de fin d’année, et ils participent à la fin programmée des réserves de leur portefeuille. Maudit mois de Janvier ! C’est le mois des dettes, alors que les alimentations, caves, bistrots, bars et supermarchés eux, se lèchent les babines, car c’est connu, les   fêtes de fin d’année augmentent les chiffres d’affaires des grandes surfaces.

Les victimes de la faim damnée sont donc  les femmes, les enfants, les paysans expulsés de leurs terres, les pauvres urbains… En définitive, ceux et celles qui constituent la masse des opprimé/es du système capitaliste. Parmi les gagnants se trouvent les multinationales de l’industrie agro-alimentaire qui contrôlent du début jusqu’à la fin toute la chaîne de production, de transformation et de commercialisation des aliments. Ainsi, alors que la crise alimentaire frappe principalement les pays du Sud, les multinationales connaissent une forte croissance de leurs profits !

Que mangera t-on en 2014 ?

 

Partagez

Commentaires