Majestés, reconnaissez vos progénitures !

Article : Majestés, reconnaissez vos progénitures !
29 novembre 2014

Majestés, reconnaissez vos progénitures !

Oui, j’avoue, nous les mâles, aimons bien les parties de jambes en l’air. Ne nous mentons pas, elles sont délicieuses, mais quand survient le fruit de ces positions et postures, voilà que les dégâts se conjuguent au superlatif. D’abord quand on est monarque (roi, prince, émir, sultan, etc.), il semble que reconnaître un enfant illégitime soit un péché capital. Là c’est la mère ou l’enfant qui doit se battre pour reconnaître que le monarque a trempé son biscuit dans une soupe non autorisée.  Un enfant illégitime serait donc un enfant né hors mariage, et donc…indésirable. Souvenons-nous de 2005, lorsque le prince Albert II de Monaco dût reconnaître Alexandre, l’enfant qu’il a eu avec Nicole Coste, une ancienne hôtesse de l’air d’origine togolaise. L’enfant ne manquera de rien selon ses promesses, même s’il ne pourra jamais prétendre à l’héritage du trône des Grimaldi. Par ailleurs, en 2006, le Prince Albert doit reconnaître un autre enfant illégitime. Elle s’appelle Jazmin Grace, fruit d’une relation avec Tamara Rotolo, une serveuse rencontrée sur la Côte d’Azur durant l’été 1991. Comme son frère Alexandre, Jazmin Grace n’héritera pas du trône de Monaco, parce que née hors mariage. Les vrais héritiers du trône sont donc les jumeaux de Charlène, la femme du Prince Albert II.

Jazmin Grace, fille illégitime d'Albert II de Monaco
Jazmin Grace, fille illégitime d’Albert II de Monaco

Ah, qu’il est beau le mariage ! Il valide une relation à travers le papier et il discrimine tout acte sexuel posé en dehors de cette institution sacrée. Aie ! Pauvres enfants illégitimes que nous sommes (oui, j’en suis un aussi). Il faut attendre un acte, une signature, pour valider notre droit à exister comme enfant de tel ou de tel. Mon père naturel n’était pas un Roi, ni un Prince, pourtant, sur ma carte d’identité, c’est bien écrit PND (Parenté Non Définie).

La paternité doit-elle être génétique ou juridique? C’est la question que se pose le site Internet de la télévision belge. De fait, voilà une dame qui veut à tout prix prouver que son père biologique est l’ancien Roi de Belgique, Albert II. Pour cela, Delphine Boël devrait d’abord passer par plusieurs actions juridiques pour espérer un jour la reconnaissance de sa paternité royale. Quelle histoire ! Quand on s’appelle Albert II (de Belgique ou de Monaco), on est donc champion des frasques sexuelles apparemment. Mais alors, quel est ce monde dans lequel on sait que quand on est en couple on s’accouple, mais qui oublie aussi qu’on ne s’accouple pas toujours parce qu’on est en couple. Dans ce frottement coupable entre l’arme séminale de l’homme et la l’armure clitoridienne de la femme, naissent donc ces enfants de la honte, dont les rois ne veulent pas.

Majestés, reconnaissez vos enfants ! Ils sont aussi légitimes que ceux que vous auriez avec vos compagnes officielles ! J’accuse ces lois, ces codes et ces règles de succession qui confèrent à l’enfant né du mariage plus de légitimité que l’enfant né hors mariage. L’histoire de dynasties royales nous montre bien que plusieurs enfants nés dans les palais n’étaient pas si légitimes que cela, car souvent fruits de l’indélicatesse de la reine qui allait souvent voir ailleurs, chez ses concubins et ses amants. Passons…

Le monde connait une liste infinie de bâtards royaux, un titre insultant pour ces enfants nés d’un monarque et d’une maîtresse. La dynastie des Bourbons en Europe est réputée pour son nombre incalculable d’enfants illégitimes. Henri IV par exemple, eut au moins 12 enfants illégitimes. Autre exemple, à Monaco, en quoi est-ce que, Oscar-Louis Grimaldi (1814-1894), marquis des Baux, fils du prince Honoré V de Monaco, né d’une relation avec une maîtresse, était-il moins légitime que son Oncle Florestan Ier de Monaco qui hérita du trône ? N’est-ce pas le même sang Grimaldi qui coula dans ses veines ? La vérité est là, implacable ! Les enfants illégitimes n’ont qu’à aller se plaindre ailleurs, revenir même dans leur condition de fœtus et refuser de naître dans ce monde qui leur refuse une identité, une dignité et même une humanité. Roi et Prince Albert II, vous avez des enfants dits bâtards, alors, assumez !

Partagez

Commentaires

Bérété
Répondre

Il n'est pas facile
de naitre ainsi mais l'on peut choisir notre façon de naitre ou de choisir ses parents mais cas même disons à nos chères jeunes filles d'être très prudentes car tout ce brille n'est pas or, les hommes ont tous les moyens de découvrir cet organe après ils s'en foutent du reste, ils sont vraiment inconscients!!!