De Yaoundé à Ebebiyin, la polio fragilise le Football !

Article : De Yaoundé à Ebebiyin, la polio fragilise le Football !
Étiquettes
19 janvier 2015

De Yaoundé à Ebebiyin, la polio fragilise le Football !

Depuis Octobre 2013, le Cameroun a enregistré 10 cas de polio dans son territoire. Ce virus dangereux et contagieux  paralyse les individus qui n’ont pas été vaccinés. L’attention de toute l’Afrique étant portée en ce moment sur la 30ème édition de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations de Football), les slogans de la CAF (Confédération Africaine de Football) sont orientés essentiellement vers la lutte contre le virus Ebola. Pourtant, la  poliomyélite a été déclarée « Urgence de santé » au niveau mondial depuis 2012 et le Cameroun est, avec la Syrie et le Pakistan, pays exportateur de la poliomyélite depuis la résurgence du poliovirus sauvage au Cameroun, avec une propagation des cas vers les pays voisins notamment la Guinée Equatoriale, pays hôte de cette messe du football. L’enjeu de la polio est donc international, car tant qu’il y’aura un seul cas de polio recensé dans le monde, personne ne sera à l’abri de cette maladie dont l’éradication est capitale pour les enfants de toute la planète. La CAF et la FIFA (Fédération Internationale de Football Association), s’étaient engagés auprès de l’IMEP (Initiative Mondiale pour l’Eradication de Polio) en mettant en exergue des messages pertinents lors des rencontres de football de la 22ème édition de la CAN co-organisé par le Ghana et le Nigéria en 2000.

Kick Polio out of Africa

 Aujourd’hui, le Nigéria qui est un pays endémique a amélioré ses indicateurs, alors que le Cameroun son voisin est devenu exportateur de la polio. Le virus venant du Cameroun a été également retrouvé à Sao Paolo, pendant la coupe du monde de Football en 2014. Juste à côté de lui, Ebébiyin ville frontalière  de la Guinée-Equatoriale, accueille quelques rencontres de la CAN 2015, et malheureusement, le flux des populations entre les deux pays est une porte ouverte à la circulation du virus. Le Cameroun a aussi exporté son virus en Guinée Equatoriale.

Stade de Football d'Ebebiyin
Stade de Football d’Ebebiyin

C’est à trois heures de route de là, à Yaoundé, capitale du Cameroun que plusieurs leaders, chefs traditionnels, parlementaires, autorités administratives, religieuses et associatives, se concertent à Yaoundé pour lutter contre la poliomyélite. C’est au palais des congrès de Yaoundé à l’occasion de la plateforme « Forum des Gouverneurs », les 19 et 20 Janvier 2015, après la première édition tenue du 18 au 19 décembre 2014 à Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord. Sur les 10 cas recensés depuis un an au Cameroun, 2 cas proviennent de la Région siège des institutions au Cameroun(les districts de santé de Yoko et de Djoungolo en l’occurrence). Par ailleurs, pendant les campagnes de vaccination, seulement 90% des parents sont informés. Autres chiffres alarmants, on compte jusqu’à 6% d’enfants manqués dans les ménages et 8% en dehors. C’est dire si les 30 districts de santé, les 275 aires de santé et les 800 formations sanitaires de la Région du Centre nécessitent une surveillance et une vigilance de tous les instants. «  Ce forum est tout simplement la manifestation d’un acte d’amour pour l’enfant camerounais ; pour sa santé et son développement harmonieux » dira Madame Félicité Tchibindat, Représentante de l’UNICEF au Cameroun dans son mot introductif. Elle poursuivra en précisant qu’ « il s’agit aujourd’hui de poursuivre ce plaidoyer pour le renforcement du partenariat et de capacités des acteurs clés de la région. Cette plateforme de l’ensemble des décideurs et leaders, sous l’impulsion du Gouverneur, vise à réaffirmer un des droits fondamentaux de l’enfant, le Droit à la Vaccination ».

Forum Centre

 Le Gouverneur de la Région, Otto Joseph Wilson se montrera ferme pendant son discours pour rappeler à ses collaborateurs, l’importance de se mobiliser et faire vacciner les enfants de leurs localités respectives. « Quand j’étais enfant, les campagnes de vaccination n’étaient pas systématiques, et dans ma famille, on a tous attrapé la rougeole » dira t-il avant de demander à l’assistance du palais des congrès de se mettre à la place d’un enfant qui est paralysé au 21ème siècle alors que la vaccination est devenue systématique. C’est par cette médiation subtile que le 2ème forum des gouverneurs contre la polio s’est ouvert à Yaoundé, afin que plusieurs enfants du Cameroun ne soient pas privés de leurs jambes, et qu’ils puissent les utiliser un jour dans un stade de football et être les futurs buteurs de la CAN.

Partagez

Commentaires