Que gagnent les vainqueurs des compétitions sportives ?

Article : Que gagnent les vainqueurs des compétitions sportives ?
Étiquettes
5 juin 2016

Que gagnent les vainqueurs des compétitions sportives ?

J’ai participé récemment à une compétition de culture générale, opposant animateurs et journalistes du Cameroun sur la chaîne de télévision « Vox Africa » présentée par Paul Mahel. Le vainqueur de cette émission remporte un million de FCFA, le deuxième gagne un téléviseur et le troisième un ordinateur. Cela m’a amené à me questionner sur les différents prix et les différentes primes des compétitions sportives dans le monde.

Tableau des récompenses sportives 2

Les vainqueurs du tournoi de tennis Roland Garros 2016 gagnent chacun la rondelette somme de 2.000.000 euros, soit 1 311 914 000 (plus d’un milliard de FCFA), c’est donc ce que vont empocher Garbiñe Muguruza et Novak Djokovic. En comparaison, la Coupe d’Afrique des Nations offre simplement 800 millions de Francs CFA au pays vainqueur, bien, mais très loin des dépenses en billets d’avion, en droits TV, en logistique et en préparation que les Etats africains sacrifient pour leur équipe nationale. On comprend dès lors que le football a juste une valeur prestigieuse en Afrique. Cela n’a rien à voir avec l’équipe d’Espagne qui a gagné 23,5 millions d’Euros après sa victoire en 2012, soit plus de 15 milliards de Francs CFA. Si on s’amuse à faire un petit calcul : il faut donc 16 éditions de la CAN de Football pour récompenser le vainqueur d’une seule édition de l’Euro !

Voilà donc le sport des grands enjeux. Dans les chaînes de télévision occidentales, il est normal voire banal de remporter un téléviseur ou une voiture à chaque match retransmis ou à chaque show télévisé. Ici en Afrique, remporter un ordinateur portable ou de simples produits de beauté relève encore du luxe. La faute à qui ? Aux entreprises (et parfois les mêmes multinationales qui investissent des milliards ailleurs) ? A la qualité de notre spectacle (sportif ou télévisuel) ? Ou alors à la méconnaissance des enjeux marketing dans nos espaces publics culturels et sportifs ? Quelle que soit la réponse, il est tout de même effrayant de constater que le maillot jaune du Tour de France 2014, Vincenzo Nibalia empoché la somme de 450 000 Euros (295 180 650 Francs CFA) soit, à lui tout seul,  presque le tiers de ce qu’empoche une équipe victorieuse de la CAN de football, sans parler de la destination de cet argent entre la fédération, les responsables du ministère, etc. Les sports individuels sont donc parfois mieux primés que les sports collectifs. Par ailleurs, certaines compétitions domestiques ont même plus de valeur marchande que les compétitions internationales. C’est ainsi que le dernier de la Premier League touchera, en 2016-2017, 2,2 fois plus que vainqueur de la Ligue des Champions 2014 !  Il en va de même pour le Super Bowl (football américain), dont le vainqueur empoche 12 millions d’Euros, soit presque 8 milliards de Francs CFA.

Dans certains cas de figures, ce sont les Etats et les sponsors qui établissent la grille des récompenses de leurs athlètes, en fonction des compétitions, comme en témoigne ce tableau :

récompenses

Le sport a donc ses lois pour les récompenses, selon les intérêts des gouvernements, des fédérations ou des sponsors. En cas de victoire finale de la France à l’Euro 2016, chaque joueur de l’équipe de France de football remportera par exemple 300.000 Euros ( 196 787 100 de Francs CFA). Cela peut paraître étonnant alors qu’au Cameroun, les Lions indomptables avaient exigé chacun plus de 70 millions de Francs CFA de primes avant de se classer derniers de la Coupe du Monde 2014. Il apparaît donc qu’il y’a beaucoup  d’argent qui circule dans le sport, de manière inégale selon les disciplines, les compétitions et les pays. Mais c’est la vie, après tout.

Partagez

Commentaires

lilia
Répondre

juste ca ils ya pas d'autes recompenses dites le moi vite merci