La Coupe (royale) du monde, c’est comme Game of Thrones !

Étiquettes
28 juin 2018

La Coupe (royale) du monde, c’est comme Game of Thrones !

La Coupe du monde 2018 en Russie, c’est comme la célèbre série télévisée « Game of Thrones ». Pour décrocher la couronne royale du ballon rond, les batailles sont âpres, à la fois dans les stades mais aussi sur le terrain des symboles politiques.

Pour remporter la coupe royale, il faudra compter avec les symboles historiques et politiques. Le roi germanique est mort. Vive le Roi ! Alors, qui prendra le trône mondial ? Peut-on compter sur les vikings ? Un des vikings est mort :  l’Islande. Les deux autres (Danemark et Suède) sont encore en course. Les vikings sont des guerriers, ce n’est donc pas surprenant qu’ils aient attaqué la coupe du monde. Le Royaume du Danemark affrontera la Croatie en huitième de finale le 1er juillet. Le Royaume de Suède affrontera la Suisse le 3 juillet. Cette bataille entre helvètes et vikings aura lieu à Saint-Pétersbourg. L’ancienne capitale du Royaume des Tsars accueille cette bataille pendant que d’autres royaumes et principautés se disputent le trône mondial.

Espagne-Maroc : relation de bon voisinage

Parmi les matchs de poule de la Coupe du Monde Russie 2018, il y’ a eu le match royal, Espagne-Maroc le 25 juin.

C’était le match des voisins. Le Maroc et l’Espagne sont deux royaumes qui se comprennent : entente cordiale pour des échanges divers et pour une coopération accentuée. Les questions d’immigration, les échanges commerciaux, le partage du même espace maritime (la méditerranée)… allait forcement déboucher sur un match nul.

Angleterre-Belgique : et si c’était le match du Brexit ?

Le Brexit ! Parce que le Royaume de Belgique est le siège de l’Union Européenne, et parce-que le Royaume-Uni a quitté l’Union Européenne. Un match dans le match en somme. Au coup d’envoi de la rencontre, les belges et les britanniques avaient le même nombre de points, le même nombre de buts (8 buts en deux matchs chacun), deux buteurs exceptionnels (Kane 5 buts, Lukaku 4 buts) et le même goal-average. Les deux royaumes ont également en commun quelques velléités indépendantistes (flamands en Belgique et écossais au Royaume Uni, sans parler des rivalités sportives entre anglais et gallois). Si l’Union Jack ne fait plus la force effectivement, la Belgique vit régulièrement des soubresauts qui secouent l’unité du royaume. Autre similitude, la moitié des 23 belges présents en Russie joue en Angleterre.

Dans ce tweet, Kevin de Bruyne invite ses coéquipiers (anglais et belges) de Manchester City, à son anniversaire (le 28 juin, jour de la confrontation). Par ailleurs, Marouane Fellaini est surnommé le plus anglais des belges.  Ce 28 juin,  Il s’agissait donc de la finale du Groupe G de cette coupe du monde. S’il est vrai que je garde un souvenir amer de la Belgique, mon cœur bat davantage pour les diables rouges que pour « The Three Lions ». Au final, vainqueur de l’Angleterre à Kaliningrad, la Belgique termine en tête du groupe.

Et maintenant, qui sera le roi ?

Celui qui héritera de la couronne dorée devra lorgner les 15 autres prétendants encore en lice. Il y a les têtes déjà couronnées de la compétition : Argentine (1978, 1986), Uruguay (1930, 1950), Brésil (1958, 1962, 1970, 1994, 2002), France (1998), Espagne (2010), et il y a les autres, qui ne figurent pas (encore) dans le palmarès. Il y a aussi les génies, ces extra-terrestres du football que sont Lionel Messi et Christiano Ronaldo, cinq ballons d’or chacun. 2018 est donc l’année de la bataille pour la 6ème couronne, le trône de fer qui va définitivement départager ces deux princes du football. Pendant ce temps à Paris, la série Game of Thrones est en exposition. Le successeur du roi allemand n’est pas encore connu…

La série Game of Thrones, saison 21 de la Coupe du Monde se poursuit. Le dernier épisode, ce sera le 15 juillet prochain.

Partagez

Commentaires