La France multiraciale va à la Coupe du Monde 2014.

Article : La France multiraciale va à la Coupe du Monde 2014.
20 novembre 2013

La France multiraciale va à la Coupe du Monde 2014.

Joie multiraciale

Et 1, et 2, et 3-0 ! Les buteurs s’appellent Mamadou Sakho et Karim Benzéma face à une équipe d’Ukraine venue défendre ses deux buts d’avance du match aller. Il y’avait donc comme une saveur particulière après cette victoire des bleus du 19 Novembre 2013. Parce que les enjeux d’une élimination s’annonçaient déjà énormes :

  •  Un Euro difficile 2016 à préparer avec juste des matches amicaux.
  • Les partenaires officiels de la FFF et de l’équipe de France auraient revu leurs tarifs à la baisse, soit un manque à gagner de 2,5 millions d’euros.
  • La dotation prévue par la FIFA pour chaque participant (au moins 8 millions d’euros) aurait échappé à la fédération.
  • Les primes de résultat versées par l’équipementier auraient été suspendues.
  • Les médias seraient impactés, notamment TF1 qui a déboursé 130 millions d’euros pour acheter les droits TV de la Coupe du monde 2014. Le cours de TF1 chutait déjà de 4,6 % lundi matin à la Bourse de Paris après la défaite de l’équipe de France face à l’Ukraine vendredi soir.
  • La consommation en berne, notamment la vente de pizzas pendant les matches  qui allait prendre un sacré coup.

Mais les coéquipiers d’Hugo Lloris en ont décidé autrement. Ce football business a été défendu de la première à la dernière minute au prix d’un effort physique remarquable devant 77 000 spectateurs, et 13 millions de téléspectateurs en France. Une telle communion n’a pas laissé le Président François Hollande indifférent, venu au stade pour soutenir cette équipe médusée, transcendée, séduisante. Il ne lui a pas échappé au président Hollande que les titres et les meilleurs palmarès de l’équipe de France ont été obtenus pendant le règne des gouvernements de gauche. Cette vérité statistique a peut-être aussi galvanisé les joueurs qui  ont sans doute pensé à leur carrière, finissante pour certains, incertaine pour d’autres, mais il  leur a fallu surtout ce sursaut d’orgueil, sauvant toute la planète foot française d’un grand naufrage marketing.

joie

Entendons-nous bien, derrière l’équipe de France, c’est toute l’économie et même la politique qui trinquent. Le Cameroun est un exemple patent où pour sauver la Nation, l’équipe nationale est le dernier rempart. Mais ce n’est pas que la France métropolitaine qui jubilait ce 19 novembre. Il y’avait aussi dans les rues des Champs-Elysées, de nombreux drapeaux portugais et algériens. A Toulouse, cette liesse des algériens a provoqué 2 blessés et 12 voitures incendiées.

3330801_chamsp-liesse3

Ce jour de gloire était arrivé aussi pour l’Algérie, et pour le Portugal qui iront aussi à Rio. Au-delà de cette ferveur, ce n’est pas un hasard si ces deux pays sont en tête du classement de l’INSEE sur les pays d’origine des immigrés en France.

3330801_chamsp-liesse4

 

La France a donc a gagné son billet pour Rio, mais derrière elle, beaucoup de nations comme la Guinée, l’Angola, et d’autres se réjouiront d’avoir au moins au sein de cette équipe de France, un de leurs ambassadeurs naturalisés. C’est cette France multiraciale qui ira donc défendre ses couleurs arc-en-ciel au Brésil multiracial.

 

Partagez

Commentaires

Interrogator
Répondre

Invitation badine au métissage, en 1928. Extrait : « Le marron clair n'est-il pas un heureux intermédiaire qui équivaut à l'espéranto dans les relations internationales ? »

« Sourires.
Je voudrais essayer de convaincre Mme Lucie Delarue-Mardrus qui exhale, en une chronique très parisienne, quelques éloquentes lamentations au sujet des peaux bronzées à la mode, et dont le succès la scandalise … Les bains de soleil, les huiles répandues sur la chair nue ne lui disent rien qui vaille … Les femmes ont tort, explique-t-elle, de pasticher Joséphine Baker : la négrification de l'Europe se réalise suffisamment sur d'autres terrains qui ne sont pas des plages.
Vous avez tort, Madame, de dissuader nos sœurs en Ève de tourner au noir – sans accès de neurasthénie, il est vrai – comme si la saison de blanc devait durer douze mois sur douze ! … Cet amour des couleurs sombres peut fort bien se justifier, d'autant que la morale, ici, reçoit pleine satisfaction. Il n'y a pas, que je sache, incompatiblité entre le bien et le hâle ! …
D'abord il est excellent, de nos jours, de faire assavoir aux amis et connaissances qu'on revient du bord de la mer, signe incomparable de santé et de prospérité ! … Mais lorsque la preuve est inscrite sur la peau, elle est irréfutable. Mesdames, hâlez-vous lentement ; ce travail produira, à coup sûr, son petit effet autour de vous …
Et puis les lois de l'hospitalité la plus large exigent que les Françaises accueillent les gens de couleur avec courtoisie en effaçant, autant que faire se peut, les différences trop choquantes. Le marron clair n'est-il pas un heureux intermédiaire qui équivaut à l'espéranto dans les relations internationales ? Un Locarno des races apaise donc les conflits fréquents dans les jeux de dames : blanches et noires se fondent en une peau commune agréable à la Société des Nations ! …
D'ailleurs, si nous nous efforçons de ressembler aux nègres, les nègres, à leur tour, tenteront l'impossible pour nous imiter … Et aussi les jaunes et les rouges ! … La paix mondiale tient peut-être à cette confusion des couleurs.
C'est pourquoi je dis à Mme Lucie Delarue-Mardrus :
– Laissez, laissez les femmes de chez nous se vouer au noir dès leur jeunesse … Pourvu que, par leurs intentions, elles restent blanches comme neige ! … Leur goût actuel n'exprime qu'un grand élan de fraternité, rien de plus … Silence aux rivalités épidermiques : le noir et le blanc se valent depuis que triomphe le jus de réglisse ! … »
(Le Petit Gringoire [signature de l'article], « Sourires », dans “Ouest-Éclair” n° 9795 du 19 août 1928, page 1. — N.B.: L'article est reproduit intégralement.)