CHAN 2020 au Cameroun, le match des hôtels

Article : CHAN 2020 au Cameroun, le match des hôtels
28 février 2020

CHAN 2020 au Cameroun, le match des hôtels

Les hôtels… C’est souvent le ventre mou des organisations des grands événements. Trouver un hôtel qui allie confort, qualité de service et commodités diverses, ce n’est pas toujours évident dans nos villes africaines. Trouver un hôtel comme le Noom Hôtel de Conakry en Guinée est rare en Afrique. Pour le Championnat d’Afrique des nations de football, le Cameroun a dû sélectionner des établissements haut de gamme pour accueillir les 16 équipes qui participent au tournoi en avril 2020.

La Confédération africaine de football (CAF) a donc choisi les hôtels de la compétition. À Yaoundé, ce sont trois hôtels qui ont été désignés : Le Mont Fébé qui va accueillir le Cameroun et le Mali, La Falaise qui va accueillir le Zimbabwe, et le Djeuga Hôtel (qui va accueillir le Burkina Faso) qui, il y a encore quelques jours, recevait l’équipe de l’émission « Les Cops d’abord » dans le cadre des activités de la fête de la jeunesse au Cameroun.

S’il est vrai qu’il est difficile de dresser avec exactitude le nombre d’étoiles attribuées aux hôtels du Cameroun, il n’en demeure pas moins qu’à Yaoundé, en dehors du Hilton qui est réservé aux officiels de la CAF, les trois hôtels choisis font office de référence. Certains hôtels trichent à Yaoundé : manque d’eau, toilettes et literies insalubres, odeurs de moisi, service approximatif et par-dessus tout, absence d’un bouquet réel à la télévision. Imaginez-vous dans une chambre d’hôtel, vous êtes à Yaoundé pour le CHAN 2020, et vous n’avez pas accès à une seule chaîne qui retransmet les rencontres. Premier couac. J’ai eu cette douloureuse expérience récemment à Dakar. L’Hôtel Savana, qui est pourtant une référence au pays de la Téranga avait un service impeccable, sauf… les chaînes de télévision. Cet hôtel proposait 14 chaînes de télé, et rien de plus, avec une qualité d’image qui me rappelle malheureusement les offres des câblo-opérateurs des  quartiers de Yaoundé. J’ai pourtant rencontré Marie-Andrée Dione, la responsable de la réception de cet hôtel à Dakar.

Elle est professionnelle, maitrise son sujet. L’hôtel en lui-même est construit à côté de la mer, sur la Corniche Est de Dakar et pas loin du palais présidentiel. Les repas sont impeccables, les chambres aussi, mais l’expérience de ce mauvais bouquet TV est encore vive dans ma mémoire. Du coup, je prie de toutes mes forces que les hôtels du Cameroun sélectionnés pour le CHAN 2020 et pour la CAN 2021 laissent un meilleur souvenir à nos touristes. À Douala où il y aura deux poules du CHAN, 7 hôtels ont été choisis. Le Star Land (Maroc), Hôtel La Falaise Akwa (Rwanda), Akwa Palace (Ouganda), Hôtel La Falaise Bonanjo (Togo), Hôtel Sawa (Libye et Congo), Onomo Hôtel (RDC) et le Douala Rabingha Hôtel (Niger).

Le Rabingha Hôtel, parlons-en ! Pour y avoir séjourné plusieurs fois, je suis content pour la délégation du Niger. Elle y trouvera confort et bien être. Elle tombera surtout sur Bertrand Dimody, qui comme Andrée Diorne de Dakar est d’une conscience professionnelle irréprochable qui emmène le client à revenir la prochaine.

À Limbé et Buéa, dans le sud-ouest anglophone du pays, la chaleur et le savoir-faire anglo-saxons seront au rendez-vous des hôtels Fini Hôtel de Limbe (Guinée et Tanzanie), et Parliamentarian Hôtel (Zambie et Namibie).

Dans cette poule D, exceptée la Guinée, il y aura un parfum d’Afrique Australe et… anglophone sur une terre où il n’y aura aucune CHANce pour le dépaysement. Vivement le CHAN des hôtels !

Partagez

Commentaires